website logo

La Mer peut tout, ou plutôt, elle inspire tout !

jeudi 03 mai 2012

Sujet : Salon nautique

infocapagde_1336022636.jpg

On peut y faire de la science, de la poésie, de l’aventure, de l’histoire, du commerce, de la politique, de la pêche… La Mer me fascine sous tous ces aspects depuis l’enfance, et auprès d’elle j’explore peu à peu certains de ces univers.

J’ai commencé par la science en devenant ingénieur agronome ; spécialisée en halieutique, j’ai exercé comme scientifique auprès des marins pêcheurs pendant onze ans.

Puis rattrapée par mon goût du voyage, je me suis construit un voilier de 10 mètres en acier pour partir naviguer en Atlantique durant un an.

Vers 30 ans, c’est la passion de la compétition qui m’a saisie et conduite à faire quatre fois le tour de la planète en course en solitaire ; c’est à ce moment-là qu’est venue la notoriété. La course en solitaire m’a tenue quinze ans, mais je dois avoir la bougeotte, ou une curiosité tenace (ce que je considère comme le plus beau des défauts !), puisqu’en « raccrochant » à 45 ans, une nouvelle vie, toujours maritime s’est imposée, plus culturelle et engagée.

Aujourd’hui, je partage mon temps entre des aventures maritimes, deux ou trois mois par an, dans les terres et les îles du Grand Sud (Patagonie, Antarctique, Iles Australes) et une foule d’activités inspirées par ces navigations : des chroniques sur « France Inter » ou dans le magazine «Bateaux », des conférences, un spectacle de contes de mer que j’ai écrit moi-même, la participation à un autre collectif d’artistes, sans oublier la plume qui m’occupe de plus en plus et m’a conduite au roman. Toutes ces occupations sont bien-sûr en lien direct avec la navigation, la Mer et les hommes qui la côtoient. Depuis quelques années, je suis Présidente de la branche française du WWF et mes engagements citoyens se sont intensifiés, une autre façon, souvent, de parler des océans et des espèces qu’il nous faut protéger.

Un vieux proverbe de la marine dit « le marin sait tout faire, ……, mal ». Je ne sais pas si cela s’applique à mon cas, mais force est de constater que sur une planète aux trois quarts recouverte d’eau, l’océan est source de vie et le défendre c’est prolonger la vie.

Aujourd’hui, alors que partout la planète montre ses limites, tant au niveau des ressources que des pollutions ou du climat, il est temps d’avoir un regard nouveau sur la Mer, ses formidables opportunités, ses fragilités, mais aussi les rêves qu’elle peut porter.

La mer Méditerranée est pourtant la plus menacée du monde. En effet, les impacts des activités humaines sont proportionnellement plus importants. La surpêche, la dégradation des habitats, les rejets des eaux usées non traitées, les eaux de ruissellement riches en engrais agricole, le rejet des substances chimiques, l’augmentation des espèces invasives, le bétonnage des côtes, les déballastages sauvages, les dégazages, les métaux lourds qui intoxiquent les poissons, autant d’agressions qui en font une zone ultra-sensible et il devient urgent d’agir.

Bien des sujets que je serais heureuse de partager tant avec les visiteurs qu’avec vos partenaires.

Marraine de la treizième édition du Salon Nautique d’Automne du Cap d’Agde ?

Je vous apporte volontiers mon soutien:

le salon lui-même agit afin de minimiser au maximum son impact environnemental, les professionnels de la zone technique du port ont conscience de devoir proposer des bateaux, des produits, des services plus propres, le port du Cap d’Agde labellisé « Port propre » investit dans des structures et des techniques nouvelles mises en place par des équipes scrupuleuses, et enfin votre engagement pour changer les comportements des plaisanciers, pour les faire naviguer de façon plus éco-responsable. Beaucoup de pistes pour l’avenir.

A bientôt au Salon Nautique d’Automne du Cap d’Agde, du 31 octobre et au 4 novembre prochains.

Nautiquement vôtre !

Isabelle Autissier




Cet article provient de Infocapagde
L'url pour cet article est : https://infocapagde.com/article.php?sid=3173